Comment cacher une vilaine plaque en ferraille…

 

Voilà le problème :

 

IMG_20181013_105429932.jpg

Une vilaine plaque d’égoût au milieu du jardin.

Et deux massifs face à face, celui contre la terrasse, et celui un poil plus loin, entouré de pierres.

IMG_20181013_105421802.jpg

Et cette verrue entre les deux…

IMG_20181013_105456744.jpg

Heureusement Estelle (lejardindenell) a eu une idée géniale (si si, on peut le dire) en voyant le machin lors de sa visite, et me dit : « Mais pourquoi tu ne l’intégrerais pas dans ton massif? »

Mais bon sang, mais c’est bien sûr!

Alors zou, ni une ni deux (juste quelques semaines d’intenses réflexions, ben oui, chez moi faut bien ça)

Et l’agrandissement du massif prend forme.

IMG_20181013_110559023.jpg

IMG_20181013_110550732.jpg

A gauche, vont prendre place la jolie heuchère de Valérie et le géranium de Saint Jean de Beauregard .

Et à droite ce sera Auberge de l’Ill et l’aster inconnu de Saint Jean.

IMG_20181013_111518519.jpg  IMG_20181013_111546449.jpg

IMG_20181013_111554484.jpg  IMG_20181013_111558817.jpg

 

Après avoir joué de la bêche pour retirer l’herbe, ça donne ça :

IMG_20181014_130032295.jpg

IMG_20181014_130051635.jpg

Avec ajout d’un pot de fleur supplémentaire, parce que près de la grosse plaque d’égoût, ben y’en avait une autre, bien cachée, juste à côté!

IMG_20181014_130039505.jpg

 

Et comme en retirant de l’herbe je gagnais de la place, j’en ai profité pour déplacer d’autres plantounes.

Notamment une bouture de Lonicera, un hosta que j’ai osé planter en pleine terre, la guerre contre les limaces va être sanguinaire,

et mon joli Ophiopogon noir, surnommé par ma copine Hélène « Le bolduc » 🙂

IMG_20181014_130115441.jpg

 

Je l’ai mis plus près du bord, pour que tu le voies encore mieux (mouarf).

 

Bon maintenant, reste à trouver ce que je vais faire pour le petit chemin entre les deux (parce qu’il faut bien que je passe quand même).

IMG_20181014_130047810.jpg

Garder l’herbe? Mettre des graviers avec de jolies dalles au milieu pour pouvoir passer même en cas de bottes boueuses? Mettre des pas japonais?

Voilà d’autres semaines d’intenses réflexions en perspective….

 

Bon weekend à tous!

 

 

 

34 réflexions sur “Comment cacher une vilaine plaque en ferraille…”

  1. comme quoi, il suffit d’un oeil neuf pour débloquer une situation inextricable..
    tu pourrais mettre des pas japonais sur l’herbe de ta petite allée! comme ça, tu pourras passer en ballerines entre les 2 massifs, mais tu ne mouilleras pas les petites semelles fragiles, ha ha!
    j’ai fait de même ici, c’est le chéri qui s’y est collé, il a lui même fabriqué les dalles en béton, qui depuis quelques années ont pris une très jolie patine..et sont très utiles!
    j’ai plusieurs Ophiopogon au jardin, je les adore! mais il faut vraiment les coller au bord du massif!
    tu peux être fière de ton travail, c’est chouette!
    bises et bonne soirée

  2. Lorsque j’ai besoin d’être inspirée je vais me ballader sur Pinterest, ça fourmille de trucs incroyables
    ici j’ai trouvé ça https://www.pinterest.fr/pin/248260998194296926/ou ça https://www.pinterest.fr/pin/238761217729098944/
    ou en intercalant des petites plantes rampantes ce qui pourrait être super joli
    https://www.pinterest.fr/pin/810507264162188555/ et ici https://www.pinterest.fr/pin/443675000772911337/
    J’ai hâte de savoir ce que tu vas faire
    Belle et douce soirée à toi

  3. Voilà une bonne idée qui non seulement résout le problème mais qui te permet d’ajouter plein de nouvelles plantes. Pour le chemin je laisse les autres trouver une solution parce que les nouveaux chemins que j’ai intégrés dans un massif trop dense ont totalement disparus envahis par la végétation. C’est un de mes nombreux points faibles! Je suis sûre que tes lecteurs trouveront une solution qui te convient mais continue de réfléchir intensément au cas où. Bisous et bonne soirée

  4. Bonsoir Véro! La jumelle de ta plaque est chez nous!!! Sauf que remplacée par une plus grande et plus stable, me voici donc avec une super plaque rouillée comme j’aime, que je ne veux pas jeter car je suis persuadée d’ en faire quelque chose…mais quoi? Ton plessis en fond de vue pourrait faire deux petits pour « border » chaque massif et re-pierres plates, pour continuer l’histoire des pas , (méa culpa, je fonctionne comme ça chez nous, folie parfois dans les massifs mais des petites allées en gravillon pour lier le tout) ou des petites traverses de bois pour lier les 2 massifs, ça irait bien avec ton superbe plessis!
    Mention « tendresse » pour ton petit « lodge » du fond, vraiment chouette! Et repérage de…caisses en bois bien solides, si, si, au fond, à gauche du lodge!
    Bises !
    Carole.

  5. C’était une excellente idée. On ne la voit plus du tout et tu as plus de place pour de jolies plantations. Attends que tes plantes poussent et puis tu verras au printemps si tu veux laisser comme cela avec de l’herbe ou bien mettre des pavés ou des pas. bises

  6. Ah ah une plaque peut en cacher une autre ! moi j’ai deux grands regards en ciment dans la haie, j’ai mixé plantes qui couvrent partiellement et graminées en pots. J’aime bien le « bolduc ». J’en avais mis dans ma bordure et ils ont été avalés par les népétas, enfin je le pensais mais ils ont réapparu un peu plus loin cette année. Bonne cogitation pour la suite, ce début est réussi. Bon week-end. Bises

  7. Oui c’est mieux ainsi, les 2 massifs sont plus équilibrés – je mettrais des pas japonais sur l’herbe : c’est simple et facilement réversible si tu changes d’idée j’ai noté le nom du « bolduc » – il me plaît beaucoup

  8. Bonne idée, j’ai mis aussi des pierres pour délimiter des massifs tu as peut être vu sur mon blog, et j’allais te dire des pas japonais ce que j’ai aussi fait dans notre jardin
    Bisous & doux week end

  9. Coucou, la solution a été trouvée pour la plaque, super.
    si je peux donné mon avis pour ton passage, perso je laisserais ce petit chemin enherbé, rajouter des pierres au sol je trouve que ça serait trop chargé et ferait perdre la délimitation entre tes 2 massifs face à face. Le regard serait perdu entre toutes les pierres, du coup j’opterais bien pour rapprocher plus près de la terre du massif la pierre de gauche sur ta dernière photo pour finir l’arrondi et reflèter l’autre angle, qui donnerait l’invitation au chemin, et je laisserais le reste en l’état. Le vert
    de la pelouse contrastant et délimitant bien ces 2 jolis coins jusqu’au fond vers le plessis…….mais ça c’est affaire de goût. bonne cogitation alors, et bon week

  10. Bonjour,

    Il faut reconnaître que, si l’idée était excellente, la réalisation le fut tout autant ! C’est vraiment très joli… et parfaitement applicable à la plaque d’égout qui enlaidit mon jardin ! Je vais donc, si Etstelle et toi le permettez, vous chiper l’idée – à ma manière, évidemment. Et je suis curieux de savoir ce que deviendra la bande d’herbe. J’imagine quelque chose d’assez léger et naturel, la bordure de pierres et les pots habillant déjà le massif.

    J’aime beaucoup les ophiopogons. Fait amusant, j’ai noté que mes quatre enfants adorent cette vivace aux fausses allures de laiche ou de poacée, dont la floraison est pourtant très discrète. On la voit beaucoup dans sa forme nigrescente, mais je la trouve encore plus belle lorsqu’elle illumine l’ombre dans sa version d’un vert réellement unique.

    Bon week-end !

  11. Le problème de l’herbe c’est que au bout de la petite allée, il y a beaucoup d’ombre, et donc pas d’herbe, juste un paillasson tout pelé…..et c’est pas beau ! Peut être que quand l’érable aura été élagué, il y aura un peu plus de verdure au sol….
    Bonne soirée, Véro

  12. c’est bien pratique pour nettoyer de chaque côté tes plates-bandes
    des pas japonnais seraient bien je trouve … surtout quand la pluie sera de retour
    passe un agréable dimanche

  13. Bonjour Véro! Estelle a les idées qui fusent à la vitesse de la lumière, j’ai aussi bénéficié de son esprit vif Cette plaque se fait bien sûr plus discrète en s’intégrant dans le massif! Le géranium Samobor est une merveille, il est bisannuel en plus et il fait des petits ( bien pour un prochain troc ) J’avais trouvé cet Ophiopogon noir à un vide-jardin, le prenant pour une graminée! il est particulier mais ses petites fleurs roses ressortent bien sur ce feuillage sombre, j’adore! Pierre a ouvert un chemin pour aller jusqu’au coin romantique, il a enlevé l’herbe, étendu un géotextile et l’a recouvert de gravillons blancs. C’est une entrée en matière des plus engageantes … qui commence dans la cour alors c’est différent de chez toi! Je me demande si le marc de café se congèle? Les hostas auront triple dose au printemps, c’était de la dentelle fine à la fin et même sur certains j’ai à peine vu les fleurs Tu as encore de bien belles scènes avec les asters, une jolie balade en toile de fond… Bon dimanche Véro! Bisous

  14. Coucou Véro , Un œil nouveau est parfois utile !!
    Pourtant lorsque j’ai vu tes premières photos , je me suis aussi faite la réflexion : mais pourquoi ne pas aménager ce chemin et cacher ce truc moche avec des plantes rampantes / retombantes !!
    Bon Estelle est superbe pour ça , ça fuse dans sa tete hihhi hi Moi aussi , je vais souvent sur pinterest , c’est sympa ….
    Bon dimanche

  15. Chez moi c’est un affreux regard en ciment … J’ai juste posé un pot dessus, mais c’est moche, il faut que je customise tout cela !!! Très bonne idée les pierres tout autour de la plaque, le rendu est très sympa !!! Moi je le laisserais comme ça le petit chemin, des graminées de part et d’autre et c’est tout Pour un esprit jardin à l’anglaise … Bonne semaine Véro, des bisous 🍃

  16. j’ai lu avec attention toutes les propostions qui t’ont été faites et je me demande si je peux encore mêler mon grain de sel ? la question que je me pose au vu de tes photos (donc evidemment je n’ai pas les justes proportions et ily a surement des élements qui m’échappent) est la suivante : à quoi te sert cette allée ? la réponse est elle uniquement à aller vers la logette? et si oui? ne peut on pas y aller par la terrasse car perso, moi je supprimerais l’allée pour ne faire qu’un seul et même massif quite en le paillant à garder entre les plantes juste un cheminement pour atteindre le fond du massif … je trouve (mais là encore ce sont les photos qui me font dire cela et cela n’engage surtout que moi ) que c’est trop morcelé et limite équilibré … mais je dis cela je ne dis rien … sourire … bises

  17. Elle a eu une excellente idée, c’est vrai que c’est beaucoup mieux comme ça. Tu vas vite l’oublier maintenant cette plaque, on ne l’a voit plus ! Bises.

  18. je viens de voir le com chez Cocon normandie qui fait ses adieux
    Mademoizellezou ne me disait rien sur le moment mais Arrosoir, pivoines et vieille tonnelle çà oui !
    Rigolez moi les regards j’en fais la collection la preuve
    tout le monde m’envoie des photos pour mon blog
    bonne soirée et cordiales salutations
    tiens je vais m’abonner et mettre en lien

  19. He oui ! Parfois, la solution est sous nos yeux et on ne la voit pas. Pour l’aménagement, je rejoins les avis précédents : enlever l’herbe, poser quelques pas japonais discrets, ce qui réunira les deux parties du massif en une seule tout en permettant un passage. Juste encore un mot qui n’a rien à voir : j’adore la petite (gloriette) adossée au mur dans le fond du massif. On doit y être bien. Bon week-end.

Répondre à patricia Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *